Abominable Marathon

Samedi dernier avait lieu l’Abominable Marathon de raquettes Mammouth. J’en étais à ma troisième participation à cet évènement. Un accueil chaleureux et sympathique, une course bien organisée et une ambiance familiale caractérisent cette course qui devient peu à peu un incontournable de l’hiver!
Lors des 2 dernières éditions, nous n’étions que 5 ou 6 coureurs à prendre le départ.Cette année, 17 abominables marathoniens avaient répondu à l’invitation du directeur de course Gabriel Lemieux. Une belle gang de malades prêts à affronter l’hiver et la neige pour parcourir les 42km de sentiers sinueux et vallonnés longeant la rivière Montmorency et le Golf Royal Québec.
Ce matin, les conditions de sentiers sont idéales. Les pistes travaillées la veille ont durcies dans la nuit froide et les portions « single track », très empruntées par les marcheurs, sont aussi bien compactées. Ce sera une course rapide!
Dès les premiers kilomètres, je trouve mon rythme et je n’essaie pas de m’accrocher aux deux premiers, de toute manière, je sais qu’ils sont trop rapides pour moi. Mon objectif est de faire une course égale, sans trop ralentir, d’avoir du plaisir tout en mettant du kilométrage dans les jambes en vue des Ultras de l’été. Les paysages sont splendides et j’en profite pour faire quelques vidéos au passage. La rivière qui serpente la vallée nous guide vers la majestueuse Chute Montmorency, qu’on doit absolument prendre le temps d’admirer quelques secondes.
Après 16km, passage à la ligne de départ et ravitaillement avant d’entamer une boucle de 5km sur le Golf Royal Québec. Cette partie du parcours est plus roulante et me permet de reposer un peu les jambes avant de retourner longer la rivière une deuxième fois.
Retour à l’aire d’arrivée, 21 km de fait en 1h58m. Les bénévoles serviables m’aident à faire le plein et je repars aussitôt! On pèse sur « repeat » et on recommence!
Après avoir fait la première boucle à jaser avec le souriant Christian, je me retrouve seul pour la deuxième moitié du parcours. Je trouve un rythme confortable et constant qui me permettra d’arriver au bout de la course en pleine forme. Un cruel passage à l’aire d’arrivée au km 37 avant de faire la dernière boucle sur le Golf et la course sera bouclée! Je n’ai pas été contraint à marcher, je n’ai pas explosé et j’ai eu du plaisir tout au long de ma course. Ça fait du bien!
Au final, je termine en 4ième place en 4h10m. Une mention spéciale à Éric Drolet qui a bouclé le trajet en seulement 3h27m et à Florent Bouguin qui termine deuxième quelques minutes plus tard avec une raquette cassée dans les mains!

Pour voir le vidéo résumant ma course, c’est ici

Restez branché, je mettrai en ligne dans les quelques jours mon prochain vidéo, Aventures d’hiver. Un avant-goût est déjà sur ma chaîne Youtube, en cliquant ici

Bon visionnement!

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s