La réussite passe par la volonté

La réussite passe par la volonté. Depuis longtemps, je crois qu’il n’y a pas que les heures passées à l’entraînement qui comptent, il faut aussi vouloir réussir le jour venu. Il faut être en confiance, prêt à affronter les obstacles qui se dresseront devant nous pour réaliser notre défi. 

La volonté que je vais vous exposer n’est pas la mienne, mais celle d’un ami, ultramarathonien en devenir. 

Revenons en arrière, mi-février dernier. Accident en travaillant à la maison, fracture de 5cm au talon. Pas de course pour un bout. Pas de vélo non plus pour garder la forme, il doit rester immobile pour permettre la guérison. Résilience. Attente. Les mois passent, l’été arrive et il doit mettre une croix sur le 80km de Bear Mountain. Vers la mi-mai, il reçoit l’accord de son orthopédiste pour reprendre le vélo. La reprise de la course à pied ne se fera que le 11 juin. Lentement, mais sûrement. Encore un peu de douleur, mais c’est contrôlé. Depuis janvier, seulement 360km de course à pied au total. La forme n’est pas à son meilleur, mais la tête est prête à gravir les sentiers, à surmonter les obstacles.

Le 22 juin, il décide de s’inscrire, sur un coup de tête, au Skymarathon du Mont Jacques Cartier. 44km de sentiers techniques avec près de 1800m de D+. Durant les 4 derniers mois, la bête intérieure était enchaînée. Aujourd’hui, le 26 juin, elle sera libre et ne ménagera pas les efforts pour aller au bout!

Il se lance dans l’inconnu. Une distance jamais parcourue, de nouveaux sentiers, une chaleur intense. Il ne s’agit que d’obstacles à surmonter. Un à un, un pas à la fois. Dans sa tête, il a la ferme conviction qu’il va aller jusqu’au bout. Un défi colossal certes, mais réalisable. Il a la volonté de réussir.


Passion. Détermination. Volonté. Réussite.

Malgré les embûches mises sur ses sentiers, il a fait l’aller-retour au sommet du Mont Jacques-Cartier. Ni le dénivelé, ni la distance, ni la chaleur, ni les ampoules n’ont eu raison de sa volonté. Au bout de 6h27, il a rallié le point de départ, bon pour une 25ième position.


 

Une force de caractère sans borne! Je n’ai aucun doute qu’il réussira le défi du 125km de l’ultratrail Harricana en septembre! Félicitations pour cette course! 

Publicités